dimanche 13 novembre 2016

Soupe d'hiver




Alors que les températures baissent, que le soleil se fait plus timide, on se tourne instinctivement vers des petits plats chauds, réconfortants, et quoi de mieux que la soupe aux légumes d'hiver pour cela ? 

Je sais que nous ne sommes pas techniquement en hiver mais pour ma part c'est toujours aux alentours de novembre que je commence à passer aux plats qui vont m'accompagner pendant toute la saison automne-hiver.

La soupe de légumes n'est pas un scoop et tout le monde a l'habitude d'en faire : je vous propose ma variante, très simple et goûteuse. 

N'ayez pas peur d'y ajouter du navet. Si vous respectez les quantités ci-dessous, cela n'apportera aucune amertume. Bien au contraire, vous aurez un petit goût de radis qui va lier et relever l'ensemble de votre soupe.

J'aime bien l'accompagner, comme cela se fait souvent en Alsace, de quenelles de moelle ou de veau (sur la photo ci-dessus, vous pouvez apercevoir des quenelles de veau) achetées chez mon boucher, que je fais cuire préalablement soit dans de l'eau bouillante pendant une dizaine de minutes soit directement dans la soupe vers la fin de la cuisson. 

C'est ma belle-maman qui la première m'en a donné l'idée et depuis j'avoue être une inconditionnelle de cette association : si vous n'avez jamais essayé, je vous conseille de tester, c'est vraiment excellent !


Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 2 poireaux
- 2 carottes
- 2 grosses pommes de terre (ou 4 petites)
- 1 navet
- 2 cubes de bouillon de volaille
- 1,5 litre d'eau

Découper en rondelles fines le poireau et la carotte, ainsi que les pommes de terre et navets en gros cubes après les avoir épluchés et nettoyés. 


Faire cuire les poireaux et les carottes dans une bonne cuillère à soupe d'huile d'olive jusqu'à ce qu'ils s'amollissent (mais il ne faut pas qu'ils colorent). Pendant ce temps, faire chauffer l'eau et y déposer les cubes de bouillon dès que cela bout.


Une fois les légumes cuits, ajouter le bouillon, ainsi que les pommes de terre et le navet, du sel et du poivre (il vaut mieux sous-assaisonner au début, quitte à en rajouter plus tard, l'inverse étant plus difficile).


Couvrir et porter à ébullition. Laisser mijoter pendant une demi-heure environ, le temps que les pommes de terre et le navet soient cuits (vérifier avec la lame d'un couteau si cela rentre facilement).


Mixer au blender pour obtenir une soupe bien lisse et onctueuse.

Goûter et vérifier l'assaisonnement.

A ce moment-là, vous pouvez rajouter des herbes fraîches si vous en avez, comme du persil, de la ciboulette ou du cerfeuil.


Verser dans une assiette creuse ou un bol. Rajouter un petit filet d'huile d'olive et déguster.







Aucun commentaire:

Publier un commentaire